Les mystérieux Hommes en Noir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les mystérieux Hommes en Noir

Message  melodie le Lun 22 Aoû - 22:55

Qui sont les hommes en noirs ou Men in Black ?

Parmi les témoignages liés à l’ufologie, on ne recense pas que des observations d’ovnis. Il y a également de sinistres hommes en noir, les fameux "Men in Black" qui se manifestent un peu partout dans le monde. Ces apparitions sont plutôt déroutantes car les témoins décrivent des Cadillac démodées, des pantalons noirs bien repassés, le tout dans une ambiance digne des meilleurs films noirs américains.


Le témoignage d’Albert Bender

Cet homme était le directeur de l’international Flying Saucer Bureau (Bureau international des ovnis).
Il s’agissait d’un groupe amateur américain de recherches sur les ovnis, association fondée en 1952.

Selon lui, il aurait fait une découverte capitale sur la vraie nature des ovnis. Il s’apprêtait à publier sa découverte dans son magazine Space Review.
Il était allongé dans sa chambre quand il vit trois hommes dans la pièce. Ils étaient habillés en noir et portaient des chapeaux démodés.

« Les yeux des trois hommes se mirent soudain à s’illuminer, comme des ampoules électriques, et les trois visages firent de même.
Alors, ils convergèrent tous vers moi. La douleur au-dessus de mes yeux devint presque insupportable. Ils semblaient brûler de l’intérieur. Ce fut à ce moment là que je sentis qu’ils m’adressaient un message par voie télépathique. »

C’est ainsi que Bender décrivit sa rencontre avec ces mystérieux hommes en noir.


Albert Bender

Ces visiteurs ont alors confirmé à Bender que ses spéculations sur la vraie nature des ovnis étaient absolument justes. Il devait faire cesser la publication de son journal et dissoudre son association.
Il ne devait en tout cas pas révéler quoi que ce soit. De fait, juste après la publication du numéro d'Octobre 1953, les publications s’arrêtèrent, et l'ISBF ferma ses portes sans aucune autre explication.

Cette histoire qui peut sembler rocambolesque n’a été connue que bien des années plus tard. En 1963, Bender raconta son histoire dans un livre intitulé "les soucoupes volantes et les trois hommes en noir." Le livre ne fournit que peu d’informations et dans l’ensemble est très décevant. Bender y raconte une histoire de bases extra-terrestres dans l'Antarctique. C'était apparemment la vérité que Bender n'avait pas osé communiquer plus tôt. Bender a également fourni des schémas des soucoupes qu'il aurait vues.

Certains pourront penser que Bender a trop rêvé d’ovnis et a fini par en voir. D’autres pourraient penser qu’il s’agit d’une opération publicitaire. On a aussi émit l'hypothèse que son histoire de visiteurs mystérieux et cette mise en garde n’étaient que des alibis pour fermer une association qui perdait de l'argent.

L'hypothèse est peu plausible car le journal de Bunder était tiré à peu d'exemplaires et sa fermeture n'a pas créé la Une.

En fait, si on est objectif, il est vrai que Bunder n'a aucunement profité de cette histoire. Il a tout simplement disparu de la circulation et vit quelque part, de manière anonyme, aux Etats-Unis.

Cependant, ce qui étrange, c’est que cette histoire n’est pas la seule du genre.


Apparitions des Men in Black dans le monde

Il y a, apparemment, de nombreuses personnes qui ont été contactées par des hommes en noirs, dans des pays aussi différents que les Etats-Unis, l’Italie, la Suède, la Grande-Bretagne ou le Mexique.

De nombreux détails de ces récits correspondent à la description donnée par Bender. D’autres, ne correspondent pas du tout. De nombreux témoignages ont bien sûr étaient éliminés car provenant de personnes peu sérieuses ou un peu "dérangées".

En fait, ces visites mystérieuses sont plutôt inquiétantes dans la mesure où on ne sait pas s’il s’agit de la vérité, d’une hallucination ou de canulars.

Les témoignages classiques font état d’un scénario immuable. Peu de temps après avoir vu un ovni, le témoin reçoit la visite d’un enquêteur.
Cette visite intervient très peu de temps après l’observation d’ovni, si rapidement que ni les autorités, ni la presse ne sont encore au courant.

En général, l’enquêteur n’est pas seul. Trois est le chiffre le plus souvent avancé. Ces enquêteurs agissent comme de vrais policiers et sont déjà au courant d’une incroyable quantité de détails : nom de la personne, circonstances de l’observation de l’ovni, témoins présents …

Les hommes arrivent toujours dans une Cadillac noire d’un modèle périmé bien que la voiture paraisse neuve.
Quand le témoin a noté le numéro d’immatriculation, il s’avère faux.

Les visiteurs sont presque toujours des hommes et sont habillés de noir des pieds à la tête sauf pour la chemise d’un blanc immaculé.


Description des hommes en noir

Le visage est décrit comme « étranger » avec un vague air oriental. Leur peau est plutôt mat. Certaines ombres sur le visage sont étranges et ressemblent à du maquillage.
Ils ne sourient jamais et sont plutôt inexpressifs. Même leurs mouvements sont raides. Leur attitude est froide sans être hostile.

Certains se présentent en uniforme de l’US Air Force ou d’autres corps d’Etat et ils exhibent des cartes officielles. Les noms, après vérification, sont faux.

Le contact s’avère être une mise en garde.

Selon les témoins, les dialogues sont dans le pur style des films policiers américains des années 60. Le style est onctueux mais plein de menaces.

La visite se termine toujours par une mise en garde, celle de ne rien révéler. Puis, ils disparaissent comme ils sont arrivés.


Réalité ou Canular ?

Quel serait le but de ces visites d’intimidation ? Existe-t-il un réel mystère autour de ces hommes en noir ou ne s’agit-il que d’affabulations ?

Certains ont avancé l’hypothèse que ces hommes n’étaient pas « humains ». D’autres qu’il s’agirait d’une mise en scène des autorités pour intimider les témoins.

Si des extraterrestres sont parmi nous, on ne peut pas dire qu’ils se montrent très discrets. Sans faire de mauvaise ironie, le mieux quand on ne veut pas se faire connaître, est de ne pas se montrer.

S’il s’agit d’une mise en scène d’intimidation, on n’en voit pas très bien le but. Les observations d’ovnis sont devenus monnaie courante. En fait, je pense que même si on nous mettait une soucoupe volante sous le nez, on est devenu tellement sceptiques, qu’on spéculerait sûrement sur la réalité de l’apparition.

Et puis, pourquoi des Cadillac démodées et des tenues tout droit sorties d’une série B qui restent immuables malgré le temps qui passe ? Des témoignages récents pourraient s’inspirer des déclarations plus anciennes. Par contre, les premiers témoignages, provenant de pays différents, étaient identiques. Ces gens là se sont-ils également inspirés des déclarations de Bunder ?

sourse: http://www.dinosoria.com
avatar
melodie

Messages : 23
Date d'inscription : 15/08/2011
Age : 28
Localisation : pontarlier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

TÉMOIGNAGE

Message  melodie le Mer 24 Aoû - 15:35

11/1961 - TÉMOIGNAGE DE PAUL MILLER

Paul Miller et ses trois amis revenaient chez eux, à Minot (Dakota du Nord), après une partie de chasse. Ils virent un OVNI atterrir, et arrivés sur les lieux, ils constatèrent la présence de 4 humanoïdes autour de l’engin. Pris de panique, Paul Miller tira sur l’une des " créatures".

Après leur retour, ils se rendirent compte qu’une période de temps manquait ! Les 4 amis décidèrent néanmoins de ne parler de l’incident à personne. Pourtant, le lendemain matin, 3 hommes vêtus de noir se présentèrent au domicile de Miller, juste avant qu’il ne parte au travail. Ils se disent envoyés par un bureau gouvernemental, sans d’ailleurs pouvoir le prouver.
Ils affirment être au courant de l’incident par un "rapport". Apparemment, ils connaissent tout de Miller : son travail, ses loisirs, ce qui s’est passé la veille...


11/09/1976 - TÉMOIGNAGE DU DOCTEUR HERBERT HOPKINS

Le Dr Hopkins, un médecin psychiatre réputé, avait été sollicité pour étudier le subconscient d'un jeune "enlevé", David Stephens. Le soir du 11 septembre 1976 un homme s'annonçant comme le vice-président de la New Jersey UFO Research Organization se présenta chez lui.

Hopkins ne put s'empêcher d'être fasciné par l'apparence étrange de cette "personne": vêtu d'un costume noir impeccable, chaussures noires, chaussettes noires, cravate noire sur une chemise d'un bleu très foncé.

Sa peau était comme celle d'une poupée, lisse et ayant l'aspect du plastique, mais d'une blancheur cadavérique; elle était exempte de toute pilosité: pas de sourcils, ni même de cils, en revanche des lèvres d'un rouge brillant, sous un nez très petit.

La conversation tourna autour du phénomène ovni et le visiteur conseilla à Hopkins de détruire la totalité de ses archives concernant l'affaire d'enlèvement. Plus le temps passait et plus l'intensité du discours de l'homme en noir diminuait. Finalement, il se leva, un peu comme s'il avait les jambes très faibles, et dira : "Mon énergie diminue, je dois partir maintenant. Au revoir."
Titubant légèrement, l'homme gagna la sortie en s'enfonçant dans l'obscurité. Le docteur aperçut alors une lumière très vive sur la route...


VOICI D'AUTRE TÉMOIGNAGE


voici le témoignage d'une dame résidant dans la région de l'Outaouais. L'histoire remonte à plus de trente ans, soit en 1973. C'était le soir et alors qu'elle revenait chez elle en voiture accompagnée de plusieurs amis, tous adolescents, ils virent sur le côté de la route une voiture immobilisée avec quelques individus circulant autour. Le conducteur de la voiture des témoins, ralentit pour vérifier si ces gens étaient en panne et avaient éventuellement besoin d'aide. L'un des individus se dirigea vers eux et c'est à ce moment que les témoins commencèrent à ressentir quelque chose d'anormal dans l'événement. L'homme qui s'approcha de la voiture avait un visage humain mais au teint très blanc, le témoin me précise: "On aurait dit une persone morte, ses yeux étaient sans vie et très fixes sur chacun de nous ". Après les avoir dévisagé un à un sans prononcer une parole, l'homme étrange se recula et les témoins remarquèrent que l'individu était vêtu de noir. Par la suite, effrayés, ils quittèrent les lieux sans demander leur reste. Ils avaient pu remarquer trois ou quatre autres hommes vêtus de noir qui tournaient autour de la voiture qui semblait en panne. Un peu plus loin, les jeunes eurent un grave accident, ils percutèrent un tracteur qui changeait d'entrée.

Dans ce récit, rien ne relie les témoins à un phénomène ovni, mais les hommes en noir décrits ici sont habituellement observés dans ces cas en particulier. On les considère parfois comme des hommes du gouvernement qui viennent intimider les témoins, afin que ceux-ci cessent de parler de leurs observations. John Keel, dans son livre, The Mothman Prophecies ( La prophétie des ombres) aurait été le premier à parler de ce phénomène. Dans cet ouvrage, il raconte son enquête à Point Plaisant en Virginie, où il enquêta sur l'affaire du Mothman.

Il y a également Gray Barker, qui traita du sujet des hommes en noir dans son ouvrage: "Ils en savaient trop sur les soucoupes volantes", publié en 1956. Ce livre fut réédité en 2002 par les Presses du Châtelet. L'auteur y questionne le phénomène tout en se demandant si ces individus ne seraient pas, plutôt que des agents du gouvernement, des extraterrestres. Barker émet églament l'hypothèse d'avoir affaire à des "dingues", des gens d'un gouvernement étanger mais terrien ou des membres d'une société secrète terrestre. Il rapporte d'ailleurs une observation très intéressante faite par Mme Hilda Walker, à Houston, au Texas. Suite à un phénomène lumineux le témoin vit, perché dans un arbre, un homme chauve-souris, du moins est-ce ainsi que la créature lui apparut. Trois autres personnes virent l'être étrange et confirmèrent qu'il mesurait près de deux mètres et avait la silhouette d'un homme avec des ailes de chauve-souris. Il semblait porter des habits gris ou noirs qui lui moulaient le corps. Après quelques secondes au cours desquels un étrange halo lumineux entoura la sihouette, celle-ci s'évanouit. Aucun appareil n'avait été vu bien qu'on supposa que la créature vint de l'espace.

Un autre témoin , un certain John Q. Black qui faisait des fouilles à la recherche de titane, dans le comté de Butte en Californie, observa la créature suivante; il vit d'abord une personne de petite taille penchée au-dessus de l'eau. Il supposa d'abord avoir affaire à un jeune garçon en train de pêcher. Puis il observa que la créature avait les épaules larges, paraissait robuste et était très pâle de peau. Il ressemblait à quelqu'un qui n'allait pas souvent au soleil. Il portait un pantalon vert, une veste et une cravate. Ses chaussures semblaient remarquablement souples au point que cela attira l'attention du témoin. Il portait également une casquette verte sur ses cheveux châtain foncé. L'individu, qui marchait comme s'il était ankylosé, ressemblait en fait à un être humain, mais l'engin posé tout près de lui, laissait entendre qu'il ne s'agissait pas en fait d'un terrien. Lorsqu'il entendit Black, qui malencontreusement, marcha sur une branche sèche, il se hâta de remonter dans l'engin et de quitter les lieux de l'observation. Le témoin avait remarqué que le petit homme puisait de l'eau. L'engin décrit fut revu à plusieurs reprises dans cette région.

Bien qu'il y ait peu de cas de rencontres avec des hommes en noir décrits au Québec, un témoin a rapporté une telle rencontre à Magog. L'homme faisait une marche de santé près de chez lui lorsqu'il entendit un bruit qui le fit se retourner, il se trouva alors face à un inconnu. Ce dernier était vêtu d'un costume noir, avait une longue barbe et des yeux pénétrants. Il ouvrit alors son manteau ce qui permit au témoin de voir la croix que portait l'individu. Il demanda alors au témoin; "Où sommes-nous ? " "À Magog", répond le témoin. L'homme étrange répète à nouveau ; "Où sommes-nous ?" " Sur la rue St-Jean-Bosco", ajoute le témoin. L'individu ne semblait pas comprendre et ne cessait de répéter la même question, à ce moment le témoin tourna les yeux vers sa demeure pour voir si sa femme qui se berçait sur la galerie voyait l'étrange individu. Il se tourna à nouveau et se trouva seul sans aucune trace du mystérieux homme en noir. Ce témoin précisa avoir rencontré des hommes en noir à d'autres reprises mais ne voulut pas en dire plus.

À l'occasion, certains hommes en noir révélèrent divers événements au témoin contacté ou encore lui donnèrent un avertissement profitable. Un chercheur a remarqué que les hommes en noir se matérialisent brusquement, marchent dans le vide, passent à travers les murs, parlent rarement, se font parfois comprendre par signes et gestes et portent parfois des vêtements démodés. Il s'interroge donc à savoir si l'on aurait pas affaire à un phénomène fantômatique. Certains témoins ont déclaré qu'après quelques temps, les hommes en noir semblaient perdre de leur énergie, leur locution semblait plus laborieuse et ils prenaient alors congé rapidement. D'autres signalent qu'ils marchent comme si la gravité de notre planète était trop forte pour eux. Bref, concernant les hommes en noir, il y a plusieurs témoignages mais tous ne semblent pas concordants et si la plupart sont reliés au phénomène ovni, on cherche encore à expliquer pourquoi ils voudraient empêcher les témoins de parler et s'ils viennent bien d'ici ou ... d'ailleurs.

sourse: sciences_interdites
avatar
melodie

Messages : 23
Date d'inscription : 15/08/2011
Age : 28
Localisation : pontarlier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum